Une expérience discordante

Choses à Jars, par Jess Kidd, commenté par Gregory G.H Rihn

Le nouveau roman, Choses à Jars, est intéressant pour Steampunks car il intègre de nombreux tropes que nous avons tendance à aimer: les détectives victoriens, la science douteuse et les choses auxquelles l’humanité n’était pas censée se mêler. Il joue également sur la rage de l’époque victorienne pour la collection et l’intérêt morbide pour les «monstres de la nature» qui ont donné naissance au spectacle de cirque. D’une certaine manière, le livre ressemble un peu à K.W. Jeter-light, s’il n’était pas obligé de rendre chaque chose unique dans un roman grotesque, et chaque personnage détestable.

Le protagoniste de l’histoire est « Bridie » Devine, une « enquêteuse ». Elle est engagée par Sir Edmund Berwick pour récupérer son jeune kidnappé …

[…]

Vous pouvez lire la suite de la publication originale créé par ggrihn sur steampunkjournal.org

You can read the rest of the original publication created by ggrihn on steampunkjournal.org