En 1900, la mode masculine est de couleur sombre. A contrario de la mode féminine, elle est stricte et n’évolue que lentement. Cette sobriété permet cependant de mettre en valeur les tenues chatoyantes de ces dames. A la ville, tant la haute bourgeoisie que les bourgeois plus modestes revêtent unLire la suite