Steampunk ... ou la protestation élégante !

Steampunk … ou la protestation élégante !

Percolant depuis les années 1980, ce style underground, qui mêle le style victorien au rétrofuturisme de Jules Verne, a servi de protestation pointue contre les smartphones et les médias sociaux dans les premières années du XXIe siècle.

Faisons tourner les cadrans de la machine à remonter le temps.

D’accord, Mr ou Mme Rétro. Vous pensiez que vous étiez plutôt cool à l’époque de George W. Bush pour avoir roulé les manches de vos jeans et avoir fait tourner “Yellow House” de Grizzly Bear sur vinyle. Vous ne saviez pas que vous faisiez une déclaration de futurisme de niveau Jetson par rapport aux vrais enfants cool antiquaires de l’époque : les fervents du steampunk.

Ce style underground ne date pas de quelques décennies, mais d’un siècle ou plus, mêlant le style victorien et édouardien à une sensibilité fantastique de science-fiction de l’époque de Jules Verne. Comme le définit l’auteur de l’article, Ruth La Ferla, le steampunk était (et demeure) ” une sous-culture qui est l’expression esthétique d’un monde fantastique qui voyage dans le temps, qui englobe la musique, le cinéma, le design et maintenant la mode, tous inspirés par l’ère extravagante des dirigeables et locomotives à vapeur, des cloches en cuivre pour la plongée et des protosubmarines en pot “.

Steampunk ; un mouvement souterrain

Le style Steampunk a inspiré des grands couturiers, dont Nicolas Ghesquière de Balenciaga, Alexander McQueen et Ralph Lauren, comme l’a écrit Mme…

[…]

Vous pouvez lire la suite de la publication originale créé par Raphael Dewulf sur crazysteampunk.com