Le Prestige

Le Prestige n’est pas à proprement parler un film Steampunk. Vous n’y voyez pas de complexes et improbables machines à rouages ​​(quoique!), Mais pour la rédaction du Gramophone Beuglant, il colle parfaitement à l’esprit du genre.

Tout d’abord, Christopher Nolan, le réalisateur, nous immerge dans une magnifique reconstitution de Londres à la fin du XIX ° siècle au travers d’une esthétique sombre mariant le passé et le futur, technologie d’époque et futuriste. Il arrive à recréer une atmosphère gothique très steampunk, que ce soit dans les rues de Londres ou lors de l’exposition scientifique au Royal Albert Hall.

L’intrigue décrit la lutte acharnée de deux magiciens incarnés par Hugh Jackman et Christian …

[…]

Vous pouvez lire la suite de la publication originale créé par Unknown sur gramophone-beuglant.blogspot.com

You can read the rest of the original publication created by Unknown on gramophone-beuglant.blogspot.com