Le nécessaire anti-vampires

Lorsque l’on demandait à Gildas Blueford le contenu du livre qu’il ne manquait pas de prendre avec lui les nuits sans lune, il répondait alors que ce contexte se prêtait bien à la lecture des histoires de vampires… Mais était-il réellement la vérité?

Pas si sûr! Gildas Blueford n’était pas homme à se promener une nuit de pleine lune sans un minimum d’équipements adaptés. Ce livre n’était-il pas plutôt un nécessaire de lutte et de protection contre les créatures vampiriques?

Qui s’aventurait à le feuilleter et à tirer, non pas l’histoire du héros de Braham Stocker mais des pieux en chêne massif et un maillet du même bois au manche recouvert de cuir pour un prix ne principal optimal. Une croix en …

[…]

Vous pouvez lire la suite de la publication originale créé par Unknown sur gramophone-beuglant.blogspot.com

You can read the rest of the original publication created by Unknown on gramophone-beuglant.blogspot.com